Brève

Ségur, 100 millions d'euros supplémentaires pour les médecins et 300 millions pour les soignants

Arnaud Janin
| 02.07.2020
  • Covid-19

Les négociationss autour du Ségur de la santé se sont poursuivies tard dans la nuit de mercredi avec les syndicats, à quelques jours du remaniement ministériel qui devrait être annoncé d'ici à mercredi prochain. Le ministre de la Santé Olivier Véran a déjà proposé une rallonge de 400 millions d'euros, soit 300 millions supplémentaires pour les soignants et 100 millions de plus pour les médecins hospitaliers. Alors que la facture totale s'élevait à 6 miliards d'euros le 24 juin, elle atteindra probablement au moins 7 milliards d'euros. Les syndicats des deux côtés demandent encore un effort. Rachel Bocher (INPH) réclame au moins le double pour les PH. L'ensemble des responsables syndicaux de PH jugent ces nouveaux montants encore insuffisants. « Ces chiffres sont à mettre en regard avec les 6 milliards proposés par le gouvernement pour les personnels non médicaux », critique Alliance Hôpital Snam-HM et CMH. Toutefois, cette intersyndicale serait favorable à un étalement sur une période de 24 mois des mesures qu'elles ont déjà proposées. La conclusion du Ségur qui devait être faite par Nicole Notat vendredi est repoussée et le calendrier encore plus étalé dans le temps.

Les internes notamment attendaient des « propositions permettant a minima une rémunération au Smic horaire », soit une hausse de 300 euros net par mois, selon leur syndicat principal, l'Isni. Pour eux, la hausse est de 5 % pour les premières et deuxièmes années (+139 euros et +154 euros brut par mois), et de 5 % aussi pour les troisièmes, quatrièmes et cinquièmes années (+107 euros). Quant aux docteurs juniors qui auront leur temps de travail additionnel rémunéré, ils se voient augmenter de 5 % également (+112,50 euros brut par mois). L'indemnité forfaitaire de garde serait augmentée de 11 euros en semaine (130 euros) et de 10 euros les week-ends et jours fériés (140 euros).

Les syndicats de soignants maintiennent leur demande de hausse de rémunération de 300 euros net pour l'ensemble des agents du secteur public. Selon FO, "les propositions du ministre n'étaient pas à la hauteur des revendications. Mais le ministre a souhaité pouvoir avoir quelques jours supplémentaires afin de revenir vers le président de la République pour obtenir de nouveaux arbitrages financiers." Les syndicats critiquent également le fait que l'enveloppe globale inclut le secteur privé qui concerne 500 000 soignants et donc absorberait déjà 2 milliards d'euros.

Pour le ministre de la Santé interrogé le 2 juillet au matin sur RTL, estime "la somme de 6 milliards d'euros considérable : c'est 40 fois plus que les revalorisations annuelles des salaires à l'hôpital opérées par le précédent gouvernement", a-t-il affirmé. Et d'ajouter que la négociation n'est pas terminée.

 

 

 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Sondage

Redoutez-vous une troisième vague ?

Véran

Olivier Véran : « Je revendique le rôle régalien de la gestion de la crise sanitaire »

Le ministre des Solidarités et de la Santé vient d'accorder un grand entretien à Décision Santé. Dans l'extrait que nous publions aujourd'hui, il nous livre son regard sur la démocratie santaire. Lire l'intégralité dans le journal Décision et Stratégie Santé N°323 hiver 2020. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.