Brève

Post-CovidMarlène Schiappa veut accélérer la naturalisation française des étrangers en première ligne dont les soignants

Arnaud Janin
| 17.09.2020
  • Covid-19

Les salariés en première ligne pendant la pandémie dont les soignants en attente de naturalisation verront leur dossier accélérer. La notion de service rendu important pourra être utilisée. Dans une lettre adressée aux préfets, Marlène Schiappa, ministre déléguée à la citoyenneté, demande à ce que leurs dossiers soient examinés en priorité. Cela permettra de réduire la durée minimale de résidence exigée en France de cinq à deux ans. Selon Patrick Klugman, avocat, « la naturalisation méritocratique est extrêmement vertueuse ». « On a sous-estimé les personnes étrangères en première ligne, notamment les médecins et personnels de santé sous-payés, donc c'est une idée intéressante », a pour sa part observé pour François Héran, démographe et responsable de la chaire Migrations du Collège de France. Le problème, a-t-il relevé, c'est qu'une fois cette instruction délivrée, « les préfectures font ce qu'elles veulent ». En 2019, plus de 112 000 personnes ont acquis la nationalité française, dont plus de 48 000 par naturalisation.

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.