Brève

Deux millions de personnes identifiées par l'assurance maladie depuis le 13 mai

Arnaud Janin
| 15.10.2020
  • Cnam

Malgré la seconde vague épidémique, les services de l'assurance maladie continuent vaille que vaille leur travail de dépistage. La Cnam a divulgué des chiffres le 13 octobre. Sur les deux millions de personnes appelées par ses services, plus de 550 000 patients ont été diagnostiqués positifs à la Covid. Par la suite, plus de 1 500 000 cas contacts ont été joints par téléphone. La deuxième semaine d'octobre (41), 95 % des patients positifs et 92 % des cas contacts ont été contactés par l'assurance maladie. La réactivité est déterminante : 96 % des patients ont été appelés dans les 24 heures qui suivent la confirmation de leur diagnostic. Idem pour les cas contact, 81 % d'entre eux ont été joints dans les 24 heures suivant la confirmation du diagnostic du patient zéro auxquels ils sont rattachés. Au quotidien, 70 000 appels de 20 à 30 minutes sont passés. Pour faire face à cette tâche, 2 500 ETP ont été recrutés en CDD pour venir compléter les effectifs qui sont au final de 8 750 ETP.

Avec le retour d'expérience, le dispositif a été constamment amélioré et simplifié pour aller vers plus d'efficacité, explique la Cnam. Exemple, le portail de téléservice permettant aux personnes sollicitant un arrêt de travail d'en faire directement la demande en ligne a été étendu récemment aux personnes contact devant s'arrêter de travailler pour s'isoler. Résultat, 30 000 arrêts de travail ont été requis par cette voie. Par ailleurs a été instauré un système flexible d'entraide entre les 102 caisses existantes afin que les territoires où la poussée épidémique est moindre ou faible puissent venir à la rescousse de ceux en tension. Des messages de sensibilisation par sms ou par mail via le compte ameli au lieu d'appels téléphoniques ont été envoyés à des cas contact, afin de dégager plus de temps aux enquêteurs pour d'autres personnes particulièrement inquiètes.

 

 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
Covid-19

Henri Bergeron (CNRS), les quatre facteurs qui ont permis aux hospitaliers de collaborer

Comment expliquer la panique des élites, la prolifération des structures nouvelles et la mobilisation des soignants ? Les réponses d'Henri Bergeron dans son livre qui sort ce 8 octobre, renouvellent le regard sur la crise sanitaire, au risque de heurter. Verbatim. Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.