Billet - Lancement du Conseil stratégique des industries de santé, un alignement des étoiles pour l'industrie pharma ?
Brève

BilletLancement du Conseil stratégique des industries de santé, un alignement des étoiles pour l'industrie pharma ?

11.02.2021
  • CSIS

En matière de ligne politique, comment distinguer Olivier Véran d'Agnès Buzyn ? Sûrement pas dans la gestion de la crise sanitaire, mais bien par l'appui accordé à l'industrie pharma. Le lancement des travaux du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) le 11 février 2021 témoigne sans ambiguïté du rôle de chef d'orchestre joué par le ministère des Solidarités et de la Santé dans le dossier clé de l'indépendance sanitaire. Alors qu'Agnès Buzyn affichait une réelle distance avec les laboratoires, « à l’Institut national du cancer (Inca), j’avais écrit une note en 2015 à François Hollande lui proposant de faire du prix du médicament un sujet du G7 », confiait-elle en 2018 à Décision & Stratégie Santé, Frédéric Collet, président du Leem, rendait un hommage appuyé à Olivier Véran lors de la cérémonie des vœux en janvier dernier. Fait nouveau, Bercy et l'avenue de Ségur partageraient désormais la même analyse sur les enjeux industriels et le rôle moteur joué par l'industrie pharma dans l'économie française. Avec un président de la République qui soigne avec attention chaque année en France les patrons des grands laboratoires internationaux, faut-il parler d'un alignement unique des planètes en faveur de l'industrie ? En tout cas, cette nouvelle édition du Csis qui doit conclure ses travaux fin juin témoigne d'une ambition forte. La méthode choisie traduit la volonté de faire partager les conclusions par l'ensemble de la nation en rupture avec des accords négociés entre le Leem et le gouvernement. Exit donc la présidence de commissions préparatoires confiée à un patron d'un grand labo et le risque de collision entre le pouvoir politique et celui des affaires. Place à des médecins qui ont connu de l'intérieur les enjeux de l'innovation et de la recherche fondamentale. Parmi les cinq personnalités qui animeront donc les travaux préparatoires siégeront le Pr José-Alain Sahel, directeur de l'Institution de la Vision et créateur de start-up et le Pr Jean-Charles Soria, directeur de l'Institut Gustave-Roussy et ancien patron de la recherche en oncologie au sein du laboratoire Astrazeneca. Agnès Audier, directrice associée au Boston Consulting Group, a publié un rapport remarqué l'année dernière sur la Seine Saint-Denis. Quant à Muriel Dahan (Igas), elle connaît le secteur de la santé sur le bout des doigts. Bref, la société civile est de nouveau convoquée pour se substituer au microcosme. Sera-t-elle cette fois-ci entendue ? 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
lits de réa
Brève

Les 3 mesures pour créer les 3 000 lits de réa

La création de trois mille lits supplémentaires en réanimation par Emmanuel Macron lors de son intervention le 31 mars dernier relève-t-elle de l'effet d'annonce ? Le Pr Yves Cohen a témoigné le lendemain de l'impossibilité... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.