Emer Cooke, EMA : « Nous ne sommes pas en position d'exclure un lien entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose »
Brève

Emer Cooke, EMA : « Nous ne sommes pas en position d'exclure un lien entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose »

Arnaud Janin
| 25.03.2021

Emer Cooke, pharmacienne irlandaise et directrice exécutive de l'Agence européenne des médicaments depuis novembre 2020, est interrogée sur l'évaluation des vaccins par la commission Envy du Parlement européeen. Verbatim.

  • EMA

Le doute subsiste-t-il encore au sein de l’Agence européenne du médicament sur les effets indésirables du vaccin AstraZeneca ? Emer Cooke, la directrice exécutive de l’Agence marchait sur des œufs mardi 23 mars lors de son audition par les parlementaires européens. Suite à l’enquête réalisée par la commission sécurité et évaluation des risques, le comité d’experts de l’Agence a conclu « qu’il n’y a pas de risques spécifiques de thromboses ». Toutefois, alors que les investigations étaient encore en cours, d’autres cas graves ou mortels sont survenus. Et Emer Cooke d’argumenter : « Nous avons analysé tous les cas et nous ne sommes pas en position d’exclure un lien entre le vaccin et ces cas. C’est pourquoi des enquêtes plus approfondies ont été relancées. » L'Agence convoquera « un groupe d'experts ad hoc le 29 mars pour apporter une contribution supplémentaire à l'évaluation [du vaccin] », a-t-elle indiqué dans un communiqué le jeudi 25 mars.

Reco vers les professionnels de santé

D’où la recommandation émise par la commission de l’Agence de sensibilisation au risque qui sera destinée aux professionnels de santé dans le cadre des prochaines campagnes vaccinales. « De façon formelle, cet avertissement proposé par notre commission sur les médicaments humains et la description des cas rencontrés ont été rajoutés dans la description du vaccin », indique Emer Cooke. De plus, une information sur les signes qui permettent de détecter des cas de thromboses sera mise à leur disposition sur le site Internet de l’Agence. D’autres études du vaccin AstraZeneca seront initiées sur le territoire britannique en collaboration étroite avec son gouvernement qui a déjà vacciné par ce biais 13 millions de personnes. « Nous cherchons à évaluer les autres vaccins pour savoir si des risques de thromboses peuvent aussi leur être attribués. Pour l’instant, notre commission de sécurité n’a détecté aucun cas », complète la directrice de l’Agence. Concernant la réglementation, l’Agence compte lancer une nouvelle législation pour évaluer plus rapidement et délivrer des AMM à des vaccins à même de lutter contre plusieurs variants. Le travail de l’Agence ne s’arrête pas là. Il lui faudra aussi autoriser de nouveaux sites de production, améliorer les conditions de stockage des vaccins, fluidifier la distribution et la logistique. Enfin, Emer Cooke exprime la volonté de transparence de l’Agence en matière de communication. Pour « redonner la confiance aux citoyens européens ». Encore du pain sur la planche pour y parvenir.

Les prochains vaccins évalués

Concernant la logistique des prochains vaccins, celui de Johnson & Johnson, administrable en une seule dose, sera disponible à la fin avril. Trois autres vaccins sont actuellement évalués par l’Agence, le Novavac, le Curevac et le Spoutnik V. Pour le vaccin russe sont planifiées des inspections sur les sites de production. Des avis scientifiques seront délivrés également pour autoriser la distribution ou non des anticorps monoclonaux.

 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
lits de réa
Brève

Les 3 mesures pour créer les 3 000 lits de réa

La création de trois mille lits supplémentaires en réanimation par Emmanuel Macron lors de son intervention le 31 mars dernier relève-t-elle de l'effet d'annonce ? Le Pr Yves Cohen a témoigné le lendemain de l'impossibilité... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.