Campagne tarifaire 2021, en ligne avec le Ségur de la santé
Brève

Campagne tarifaire 2021, en ligne avec le Ségur de la santé

Gilles Noussenbaum
| 01.04.2021
  • hôpital

Au final, il n’y a pas eu de mauvaise surprise. Les tarifs des hôpitaux publics augmentent de +7,5% en moyenne et +6,4% dans les cliniques. Mais si l'on retire l'impact des revalorisations salariales, la progression est nettement plus limitée. A La FHF, on aurait préféré que le fort impact du Ségur de la Santé ne soit pas ventilé dès cette année dans les tarifs. Ce qui induit un manque de visibilité. « On sera vigilant dans l’exécution de cette campagne », souligne-t-on dans l’entourage de Frédéric Valletoux (FHF).

Certes, les engagements pris par le gouvernement ont été respectés. Pour autant, le décryptage se révèle très ardu, y compris pour les experts au sein des fédérations hospitalières. En premier lieu, hors crise covid, cette campagne tarifaire applique le protocole de pluriannualité, à savoir + 2,4 %. Le pourcentage de hausse avait été révélé à l’automne dernier lors de l’annonce du PLFSS. Si on détaille ensuite au niveau de chaque secteur, en ce qui concerne le MCO, l’enveloppe tarifaire augmente de +1,7 % (+1,5 % pour l’effet volume, +0,2 % pour l’effet tarif) conforme une nouvelle fois au protocole de pluriannualité. Pour établir l’effet volume, les experts du ministère n’ont pu se référer à l’année 2020, évidemment atypique avec les multiples déprogrammations.

Quant aux Migac, elles progressent plus fortement que l’Ondam avec un taux de + 5,5 %. Cela s’explique notamment par la poursuite de plans du type « Ma santé 2022 ou le plan de refondation des urgences ». Outre des Mig nouvelles, la Mig précarité a bénéficié d’une nette revalorisation.

Pour le SSR, un même taux de +2 % a été octroyé à tous les secteurs, public ou privé.

Enfin la psychiatrie demeure une pomme de discorde entre le public qui bénéficie d’une augmentation limitée de +2,8 % à la suite de différentes ventilations, à comparer avec la progression de +3,6 % du secteur lucratif. Ce différentiel a, sans surprise, été à l’origine d’un gros point de blocage.

Mais quels que soient les pourcentages de cette campagne, son impact sera au final limité. Du fait de la prolongation de la pandémie, au moins six mois seront financés par la garantie octroyée l’année dernière aux établissements hospitaliers. À suivre.

 

Source : Decision-sante.com

A LA UNE

add
lits de réa
Brève

Les 3 mesures pour créer les 3 000 lits de réa

La création de trois mille lits supplémentaires en réanimation par Emmanuel Macron lors de son intervention le 31 mars dernier relève-t-elle de l'effet d'annonce ? Le Pr Yves Cohen a témoigné le lendemain de l'impossibilité... Commenter

ÉVÉNEMENTS

ÉVÉNEMENTS

Retrouvez tous les événements organisés par Décision Santé

Formations

Abonnement

Accédez à l’intégralité de votre magazine en version numérique ou papier

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

COUPs DE GRIFFE/CŒUR

Vous souhaitez vous exprimer surl’actualité de votre profession ? Publiez dès maintenant votre courrier en ligne.

KIOSQUE

KIOSQUE

Retrouvez l’édition numérique de votre magazine.