30 000 séropositifs ignorent leur statut sérologique

Publié le 30/04/2013

Pourquoi multiplier les actions de dépistage ? Tout simplement parce que 30 000 personnes en France sur 150 000 vivant avec le VIH ignorent qu’elles seraient infectées, selon une étude de modélisation réalisée par Virginie Supervie (Inserm U 943). Pour un tiers d’entre eux, l’infection est récente. Ils auraient été infectés depuis moins d’un an. Au-delà du risque de contamination, 59 % d’entre eux, du fait d’un nombre de CD4 inférieur à 500/mm3 relèvent de la prescription d’un traitement. 19 % ont même moins de 200 CD4/mm3.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte