Chirurgie

54 blocs au seuil de la fermeture ?

Publié le 25/03/2011
Si le décret d’instauration d’un seuil d’activité de 1 500 actes en chirurgie n’est toujours pas paru, les 54 établissements dont les plateaux techniques étaient menacés, faute d’activité soutenue, ont saisi le problème à bras-le-corps. Parfois bien avant que la tutelle ne menace ces services. Entre fermeture et mutualisation, tour d’horizon des services de chirurgie dans les territoires français.

Trop d’hôpital tue l’hôpital. C’est en se récitant cette maxime que le ministère de la Santé a dû concocter son décret (non publié) sur les seuils d’activités en chirurgie, fixé à 1 500 actes annuels. Rapidement, ce décret a « fuité » dans la presse pour provoquer une véritable psychose dans les milieux hospitaliers fin 2009. Face au tollé provoqué par cette décision non concertée, la tutelle a eu beau se défendre, arguant, preuve à l’appui, qu’en deçà de 1 500 actes, la qualité des soins n’était pas assurée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte