Entretien avec Marisol Touraine

« 621 médecins hospitaliers ont signé le contrat d’accès aux soins »

Publié le 30/12/2013
Marisol Touraine trace la feuille de route pour les prochains mois. Sur l’étatisation de l’assurance maladie, l’avenir de l’hôpital, le financement de la protection sociale, la pénibilité, la dégressivité, la ministre de la Santé réplique à ses détracteurs. L’objectif, à terme, serait bien de mener des réformes de structure dans un univers économique contraint pour de longues années. Alors que les attentes sont fortes, ce discours de la méthode saura-t-il convaincre les professionnels de santé ?
Décision Santé. Vous avez annoncé que la stratégie nationale de santé lancée en 2014 devrait se dérouler sur une période de dix ans. Une réforme peut-elle être menée sur une période aussi longue ?

Marisol Touraine. Il faut du temps pour que notre système de santé se transforme durablement pour répondre aux évolutions telles que l’allongement de notre espérance de vie, la montée en puissance des maladies chroniques ou encore les contraintes financières – un paramètre parmi d’autres que l’on ne peut ignorer même s’il n’est pas au cœur de la réflexion.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte