Entretien avec Philippe Domy*

Accueil des patients étrangers. 120 millions d’euros en France, 2 milliards en Allemagne

Publié le 06/12/2014
Les 14es Assises nationales hospitalo-universitaires se sont déroulées à Marseille en décembre. Mais les directeurs des CHU tiennent eux aussi à faire évoluer la future loi de santé. Illustration.

Crédit photo : gabrielle VOINOT

Décision Santé. Vous dressez dans un document rédigé pour ces Assises un bilan très positif de l’activité des CHU. Tout va-t-il pour le mieux pour les fleurons de la médecine française ?

Philippe Domy. Nous ne visons pas à dresser un bilan, mais plutôt à peser sur la future loi de santé. Les deux enjeux prioritairement visés sont la thématique de la territorialité et la dimension internationale des CHU.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte