Activité privée à l’hôpital, une réforme low cost…

Publié le 30/04/2013

Crédit photo : S TOUBON

Controverse Le rapport rédigé par la conseillère d’État, Dominique Laurent, n’a pas allumé un nouveau feu pour le gouvernement. Les propositions visent à une plus grande transparence, un minimum dans le contexte actuel sans remettre en cause la pratique. Parmi les neuf suggestions, on peut citer l’envoi d’un tableau de bord transmis à la direction, des contrôles renforcés, une charte déontologique et la création de commissions consultatives régionales. Les praticiens disposeront toujours du droit à se faire régler directement les honoraires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte