Adnane Remmal, pharmacologue marocain, lève le voile sur une arme de destruction massive des bactéries antibiorésistantes

Publié le 29/06/2017
.
visuel Blum

visuel Blum
Crédit photo : Heinz Troll

Adnane Remmal, s’est vu remettre le Prix de l’inventeur européen par l’Office européen des brevets (OEB) à Venise le 15 juin 2017 pour sa contribution contre l’antibiorésistance. C’est possiblement, et à plus d’un titre, une avancée majeure en médecine infectieuse. Le découvreur déclare modestement que « le fait d’être nommé constitue un petit miracle pour un chercheur comme lui ». Ledit « miracle », s’il se confirme, va au-delà de la science médicale ouvrant un singulier champ des possibles pour demain. Explications

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.