Performance

Anap : une optimisation à 200 millions d’euros

Publié le 20/02/2013

Comment améliorer l’efficacité, la performance des établissements hospitaliers sans être réduit à un cost-killer, c’est l’équation que doit résoudre au quotidien l’Anap (Agence nationale d’appui à la performance). « Nous sommes sur le terrain regardés plutôt comme des maïeuticiens », répond Christian Anastasy, directeur général de l’Anap. Sur le plan comptable, le bilan est globalement positif. Les contrats de performance signés avec 28 établissements hospitaliers ont généré 200 millions d’euros grâce à la réduction des coûts et à des recettes nouvelles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte