Maladies infectieuses

Antibiorésistance, objectif descendre en dessous de 10 000 décès annuels.

Publié le 30/10/2015
La lutte contre l’antibiorésistance mobilise les scientifiques mais aussi les politiques. Un rapport récent assigne à l’hôpital de nouveaux objectifs. Les crédits nécessaires à cette lutte seront-ils sanctuarisés ?

Crédit photo : Ill. N. Elmehed. © Nobel Media AB 2015.

Crédit photo : Ill. N. Elmehed. © Nobel Media AB 2015.

Crédit photo : Ill. N. Elmehed. © Nobel Media AB 2015.

Qui a parlé d’idéologie ? Le rapport du Dr Jean Carlet sur l’antibiorésistance remis le 23 septembre affiche un réel pragmatisme… contesté quelques jours plus tard par l’un des spécialistes français des maladies infectieuses, le Pr Didier Raoult. L’augmentation de l’antibiorésistance serait-elle un épouvantail agité pour faire peur ? À Marseille du moins, entre 2001 et 2015, le phénomène n’a pas été observé. Sur les dix bactéries pathogènes les plus fréquemment recensées, les taux de résistance ont soit peu augmenté, soit diminué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte