Apprendre la bientraitance

Publié le 30/11/2012

Si la bientraitance ne se décrète pas, elle peut toutefois s’apprendre, s’organiser. C’est en tout état de cause le pari lancé par la Haute Autorité de santé (HAS) et la Fédération des organismes régionaux et territoriaux pour l’amélioration des pratiques et organisation en santé (FORAP). Après un premier rapport sur la maltraitance, il s’agit cette fois de proposer des outils pratiques destinés au personnel des établissements de soin et des Ehpad. Loin de recommandations clef en mains, grâce à un kit de formation, l’enjeu serait que les soignants s’approprient ces nouveaux outils.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte