DMP deuxième génération

On attend toujours les premières mesures

Publié le 30/12/2013
Le dossier médical personnel de seconde génération est-il encore dans les limbes ? Le départ de Jean-Yves Robin de la tête de l’Asip permet-il de solder les erreurs du passé ? Boulet de tous les ministres de la Santé depuis son lancement, le DMP devrait être enfin déployé chez les sujets âgés et les patients porteurs de maladies chroniques…

Institué par la réforme de l’assurance maladie en 2004, le dossier médical personnel (DMP) ne parvient pas à décoller malgré une relance en 2009 et l’ouverture du service en 2011. Début décembre, 410 695 DMP avaient été créés. Cependant, l’objectif n’est pas simplement d’ouvrir un DMP, mais de l’alimenter en informations, ce qui relève de la responsabilité des professionnels de santé. Ces derniers auraient tout à y gagner : une réduction du temps de transmission des comptes-rendus et une meilleure coordination des soins avec la médecine de ville. Mais le dispositif séduit peu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte