Modèle hollandais

Au bout de la logique de concurrence

Publié le 27/01/2012
En 2012, les hôpitaux universitaires hollandais intègrent à leur tour pleinement le champ de la réforme de l’assurance maladie et de l’offre de soins votée en 2005 et mise en place depuis 2006. Une réforme où la logique de « stimulation » par la concurrence est portée à son comble.

La réforme de l’assurance maladie et de l’offre de soins, votée en 2005 et 2006 par les Pays-Bas, continue de monter en puissance. En 2012, c’est au tour des hôpitaux universitaires d’entrer dans la danse. Aux Pays-Bas comme en France, la logique a consisté à passer d’un budget global et fixe à un budget lié à l’activité. Les Hollandais ont donc eux aussi leur T2A.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte