Benzodiazépines, une réduction modeste de la consommation

Publié le 06/04/2017
Les Français ne sont plus les premiers consommateurs européens de benzodiazépines. Ils ont été détrônés par les Espagnols. Cette décroissance s’observe surtout pour les hypnotiques. Analyse.
visuel Benzo

visuel Benzo
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Enfin, une courbe en France infléchit franchement, celle de la consommation des benzodiazépines. Après un pic entre 2010 et 2012, un nouveau rapport établi par l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) prend acte d’une réduction de la consommation observée jusqu’en 2015. Elle est toutefois relative. En prenant pour référence huit autres pays européens, la France se classe au deuxième rang, derrière l’Espagne. Ce « décrochage » se traduit par une baisse de 10 % en France entre 2012 et 2015. Elle est limitée à 5,1 % dans le reste de l’Europe.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.