Bilan médicaments de l’année 2012

Publié le 04/12/2012
Les médicaments commercialisés cette année ou bénéficiant de nouvelles indications sont issus de plusieurs domaines thérapeutiques et non pas seulement de l’oncologie. On ne recense pas toutefois d’innovation de rupture qui aurait bénéficié d’une ASMR de niveau 1. Un bilan toutefois marqué par la percée dans le mélanome et les avancées dans le confort du patient.
Thierry Petit

Thierry Petit
Crédit photo : © Centre Paul-Strauss de Strasbourg

Philippe Goupille

Philippe Goupille
Crédit photo : © D. R.

Thibaut Moreau

Thibaut Moreau
Crédit photo : © D. R.

Jean-Claude Deharo

Jean-Claude Deharo
Crédit photo : © Caroline Guignot

Christian Rabaud

Christian Rabaud
Crédit photo : © D. R.

Dr François Truchetet

Dr François Truchetet
Crédit photo : © D. R.

Zelboraf – vemurafenib (Laboratoire Roche)

SMR important / ASMR IV.

François Truchetet, service de dermatologie, Hôpital de Mercy – CHR Metz-Nancy

Le vemurafenib est un inhibiteur de tyrosine kinase indiqué dans le traitement du mélanome non résécable ou métastatique. Il cible la mutation V600 de la protéine kinase BRAF que l’on retrouve dans environ un mélanome sur deux. Le Zelboraf ne peut donc être prescrit qu’après recherche sur prélèvement de la mutation du gène BRAF muté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte