Biosimilaires : chemin de croissance

Publié le 30/06/2013
Le succès des biosimilaires sera mathématique, au vue du contexte financier des systèmes de santé. Mais il faudra de la patience : par comparaison au générique, ces biothérapies ont un chemin bien plus tortueux à parcourir.

En juillet 2012, le premier anticorps monoclonal biosimilaire était mis sur le marché coréen : le Remsima, un équivalent de l’infliximab développé par le laboratoire Celltrion. Avec celui développé par Johnson & Johnson, ils forment aujourd’hui les premiers biosimilaires d’anticorps monoclonaux à avoir déposé une demande d’enregistrement auprès de l’EMA. Lorsque le brevet de l’anticorps tombera dans le domaine public en 2014, la concurrence sera prête.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte