Biosimilaires, le médecin demain au cœur du dispositif

Publié le 13/05/2016
Un décret rédigé par l’ANSM transformerait les règles de délivrance des biosimilaires dans l’Hexagone. Le concept d’interchangeabilité s’imposerait. Décryptage.

Le ministère de la Santé serait-il en train de revoir sa copie sur les biosimilaires ? Après avoir misé sur les pharmaciens pour en développer le recours, l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) privilégierait désormais le médecin. Le praticien serait en effet autorisé à substituer un produit de référence en cours de traitement. Ce changement de politique est évoqué dans la tribune signée par Gérard Bapt et Jean-Yves Le Déaut parue sur le site de Décision Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte