Cartographie nationale en 2012

Publié le 24/11/2011

« Tous les biens ne sont pas parisiens, lyonnais ou marseillais. » Le bémol est apporté par Annabelle Billy, de l’Anap, qui rappelle que « le patrimoine hospitalier est sur tout le territoire et n’est pas liquide partout ». Sans parler du dialogue avec certaines collectivités, pas toujours facile… La manager de l’Anap n’en rappelle pas moins que la première recommandation de l’agence est de « connaître son patrimoine et sa valeur, pour savoir ce que l’on peut en faire et à quoi cela peut servir ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte