Chirurgie ambulatoire : la mission IGF/Igas tacle la Cour des Comptes

Publié le 30/10/2014

Le développement de la chirurgie ambulatoire permettra-t-il de générer cinq milliards d’économies, comme l’a suggéré la Cour des comptes à partir de données produites par l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé (Anap) ou plutôt cinq cents millions selon la Fédération hospitalière de France ? La mission IGF/Igas arbitre plutôt en faveur de la FHF en retenant un taux de 64 % de séjours en chirurgie, loin des 80 % fixés par l’Anap, selon un rapport dévoilé par Le Point.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte