Cloud Computing : public ou privé ?

Publié le 13/07/2012
Article réservé aux abonnés

Portant sur des données encadrées, en l’occurrence médicales, le Cloud Computing en milieu hospitalier ne saurait être appliqué au même titre que dans les autres métiers. Mais pour y aller, le directeur des systèmes d’information doit réfléchir sur le modèle de partage des données à adopter. Quand celles-ci sont mutualisées avec celles d’autres acteurs, on parle alors de Cloud public ; celui-ci devient privé quand il est réservé à un seul hôpital. Dans ce dernier cas, il peut être hébergé en interne.


Source : Décision Santé: 286