Contraceptifs oraux de 3e et 4e génération, les ventes s’effondrent

Publié le 30/04/2013

Entre mars 2012 et mars 2013, les ventes de pilules de 3e et 4e génération ont plongé avec une chute de 37 %, selon une étude de l’ANSM. En revanche, le marché pour les contraceptifs de 1re et 2e génération progresse de 18 % sur les quatre mois (décembre à mars 2013). L’augmentation est plus marquée en mars avec des chiffres en hausse de 22 %.

Pour autant, l’effet Diane 35 entraine une diminution globale des ventes de contraceptifs avec une diminution des ventes de 1,9 %. L’augmentation des autres dispositifs (implants, stérilets) est sensible (hausse de 28 %).


Source : Décision Santé: 291