Coup de tabac

Publié le 28/02/2014

Face à une France qui s’interroge sur son avenir et se déchire, le cancer comme les guerres rassemble et réunit. Après Jacques Chirac lançant le premier plan cancer dans le scepticisme général, François Hollande qui intervient peu dans le domaine de la santé s’engage à son tour dans la lutte contre le cancer. Le chef de l’Etat n’a pas là à craindre de manifestations, de débordements dans les rues, de divisions au sein de son propre camp.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte