Théâtre

Critique minimale

Publié le 24/11/2011

Crédit photo : Elizabeth Carecchio

Les jeux de rôle, de dédoublement de personnage sont-ils une matière à part entière suffisante pour constituer un art théâtral ? On peut en douter après avoir vu la dernière pièce d’un auteur norvégien encore peu connu en France Arne Lygre, mise en scène par Stéphane Braunschweig. Pour autant, il y a une histoire, celle de deux femmes qui sont contraintes de fuir après la survenue d’une catastrophe, des situations, une progression dramatique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte