Évaluation médico-économique

De l’efficience à la perte de sens

Publié le 06/12/2014
Dix ans après l’instauration de la fameuse tarification à l’activité (ou T2A), nombreux sont ceux qui tirent la sonnette d’alarme sur les problèmes posés par la gouvernance médico-économique des établissements de santé qu’elle implique. Elle suscite chez les acteurs hospitaliers une crainte réelle de perte de sens de leurs fonctions mais aussi, plus profondément, de leur mission de service public.

Les nombreuses réformes successives qui ont touché l’hôpital ces dernières décennies y ont entraîné et y génèrent encore de profonds changements organisationnels et humains : « Les bouleversements qu’elles génèrent entraînent une perte de repères, voire une modification des valeurs professionnelles pour les agents. Un temps assez long est nécessaire à leur appropriation », assure Sylvie Marquet, directrice des soins infirmiers du centre hospitalier de Beauvais.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte