Déminages

Publié le 14/07/2011

Dans le contexte de crises financières et étatiques, de conflits militaires et d’accident nucléaire, la période estivale fut sur le front de la santé dans notre Hexagone plutôt travailleuse et consensuelle. Ni grippe angoissante pour les populations et onéreuse pour les finances publiques, ni canicule pourtant redoutée avant l’été, n’ont bouleversé le fragile équilibre social français.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte