Financements sociaux

Des années de transformation sans débat

Publié le 20/02/2010
Depuis la fin des années soixante-dix, l’économie générale du financement de notre système social n’est plus adaptée à la réalité économique, ni à l’évolution démographique. Il est une grande fabrique à déficits. Et sans vraiment oser en débattre clairement, la France a changé et continue de changer de système. Retour sur une évolution qui a connu une accélération depuis la CSG instituée par Michel Rocard en 1990.

Lors des traditionnels débats organisés à l’automne 2009 par la société civile à propos de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010, l’ensemble des acteurs a fait preuve d’un exceptionnel consensus : tous s’inquiétaient des déficits annoncés ; nombre d'entre eux soulignaient qu’il ne s’agissait pas de déficits conjoncturels uniquement liés à la crise ; et chacun réclamait que se tienne enfin le grand débat sur le financement de la Sécurité sociale promis par Nicolas Sarkozy début 2008 dans le cadre de l’agenda social.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte