Allemagne

Des cliniques catholiques refusent d’hospitaliser une femme violée

Publié le 20/02/2013

Deux cliniques catholiques de Cologne ont refusé d’hospitaliser une jeune femme qui avait été droguée et violée avec des drogues de viol. Apparemment, la raison essentielle est que ces cliniques refusent d’utiliser la pilule du lendemain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte