Rémunérations

Des patrons… en manque de reconnaissance

Publié le 05/07/2010
Les directeurs d’hôpital sont-ils devenus les patrons tout puissants voulus par Sarkozy ? Loin s’en faut ! Écartés en partie de l’exécutif, ils auraient une rémunération qui pourrait comporter dès l’an prochain une part variable conséquente. Et leur nombre pourrait diminuer… Enquête.

C’est une précaution oratoire qui a failli passer inaperçue. Lors d’un colloque organisé par le ministère de la Santé en avril dernier sur la mise en place des directoires dans les établissements de santé, Annie Podeur, directrice de la DGOS, a glissé à l’assistance ce conseil : « Prenez bien soin à gérer le passage entre le conseil exécutif et le directoire. » Que fallait-il entendre par là ? Calmer les directeurs d’hôpital autre que le chef d’établissement, qui se sentent floués et écartés de la direction de l’hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte