Cartes professionnelles

Des sésames à la carte

Publié le 08/07/2011
Entre CPS, CPE* et autres dénominations, les usages diffèrent. Si la seconde peut être utilisée par les professions paramédicales et tout autre personnel administratif, la première est strictement réservée à la gent médicale. Ses fonctions sont multiples. Lancée à l’origine pour sécuriser les transactions de ses détenteurs, elle évolue au fil des ans. On a aujourd’hui une version CPS 3 assortie d’une fonctionnalité sans contact.

Pendant longtemps, la sécurisation et le filtrage des accès aux données médicales se sont appuyés sur une logique binaire et simple : un identifiant de l’utilisateur auquel correspond un code secret. Cette approche duale a fonctionné au fil des ans, jusqu’au moment où a été lancée la technologie de carte à puce dans le domaine de la santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte