Diabète, la HAS incite à une prise en charge individualisée

Publié le 20/02/2013

La nouvelle recommandation sur le diabète de type II publiée le 13 février par la HAS et l’ANSM s’inscrit bien dans le nouvel air du temps : prescrire en première intention des traitements anciens dont le profil de sécurité est connu, intégrer dans la décision le coût du médicament. Traduction immédiate dans la recommandation, les nouvelles classes thérapeutiques à savoir les inhibiteurs de la DDP-4, les analogue du GLP1 doivent être réservés en seconde intention.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte