3 questions à

Dr Bruno Chauvet, président de la Société française de radiothérapie oncologique (SFRO)

Publié le 30/04/2013
Décision Santé. Cela n’est pas écrit dans le Livre blanc, mais peut-on parler toutefois de retard français en matière de radiothérapie ?

Dr Bruno Chauvet. C’est exact. On observe un retard en équipement dans un grand nombre de centres en France. Alors qu'au début des années quatre-vingt-dix, nous étions placés dans le peloton de tête des pays européens, nous sommes aujourd’hui classés dans les pays les moins performants. Il faut toutefois noter une très grande disparité d’un centre à l’autre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte