Littérature

Duras, l’enfant du XXe siècle

Publié le 24/11/2011

« Duras est dans notre tradition française, la seule femme écrivain à oser se présenter en monstre sacré dans l’alliance, l’osmose parfois, du grotesque et du sublime », écrivait Marcelle Marini dans un livre collectif consacré à Marguerite Duras et publié en 1998. Il y a, il est vrai, une évidence à voir publier dans la Bibliothèque de la Pléiade ses œuvres complètes dont les deux premiers tomes viennent de sortir en librairie. Le personnage hante au-delà de ses écrits, de ses films, la mémoire d’un grand nombre de Français.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte