Ebola, les traitements en développement

Publié le 30/10/2014
Les biotechs américaines sont en pointe dans le combat contre la maladie à virus Ebola. GSK est toutefois le laboratoire le plus avancé dans la mise au point d’un vaccin. Etat des lieux.
Microscope électronique à balayage (MEB) du virus Ebola.

Microscope électronique à balayage (MEB) du virus Ebola.
Crédit photo : CDC/PHANIE

Face à l’urgence, les digues sautent. Alors que l’homologation des traitements répond à des normes strictes, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) autorise l’usage de traitements expérimentaux dans la lutte contre le virus Ebola. À ce jour, le ZMapp est le médicament dont le développement est le plus avancé. Il est le fruit d’une collaboration entre une société de biotechs américaine implantée à San Diego, une société canadienne Defyrus et les agences gouvernementales américaines et canadiennes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte