En silence

Publié le 28/02/2014

La révolution ne se réduit pas à l'évènement, au spectaculaire, à l’immédiat. Elle se produit aussi à bas bruit, loin du tumulte. Ou devient visible, à la manière d’un puzzle, une fois toutes les pièces assemblées. À l’hôpital, la lumière se projette sur les réussites technologiques. Mais la première mondiale du cœur artificiel ne doit pas occulter ces microdécisions qui dessinent parfois une autre manière de prendre en charge. En témoigne cette nouvelle technique de récupération rapide après chirurgie qui réduit de manière significative la durée de séjour (Cf. p.12).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte