Essais cliniques en cancérologie, le tsunami

Publié le 20/03/2015
Le Professeur Jean-Charles Soria (Institut Gustave-Roussy), dresse le bilan du 13e symposium TAT (Targeted Anticancer Therapies), qu’il a coprésidé du 2 au 4 mars à Paris avec Guiseppe Giaccone (George Town University, Washington DC). Quatre cent cinquante participants, représentant 38 nationalités, se sont retrouvés pour échanger sur les innovations et stratégies thérapeutiques dans le cancer.
Décision Santé. Quels sont les premiers enseignements que vous tirez de votre congrès ?

Pr Jean-Charles Soria. Nous avons assisté à un rééquilibrage profond des grandes aires thérapeutiques actuellement porteuses des nouvelles tendances dans les essais cliniques précoces. À coté des inhibiteurs de tyrosine kinase qui restent un des piliers des traitements anticancéreux, nous voyons émerger de façon très forte l’immuno-oncologie et deux autres vagues très puissantes :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte