États-Unis : lobbying des firmes

Publié le 30/06/2013

L’Europe a été précurseur concernant la réglementation encadrant les biosimilaires. Les États-Unis, eux, sont à la traîne. En 2010, Barack Obama a signé une loi facilitant le développement des biosimilaires ; la FDA a, elle, émis des guidelines pour en faciliter le développement clinique. Mais le marché peine à s’y développer. En cause, « un fort lobbying des firmes pharmaceutiques », explique Pierre-Emmanuel Gérard.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte