Europe : des organisations disparates, des préoccupations communes

Publié le 14/12/2015

Tous les modèles d’organisation s’observent à travers l’Europe. Néanmoins, Pascale Garel, directeur général de Hope (Fédération européenne des hôpitaux), souligne que « la France, contrairement à la grande majorité des autres États membres est, en matière d’organisation des soins, dans une logique de déconcentration et non de décentralisation ». Ce qui se traduit par la forte persistance de la hiérarchie étatique nationale au détriment des concertations et décisions régionales ou locales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte