DVD

Fin de vie américaine

Publié le 20/02/2013
Films et romans se sont emparés bien avant la publication du rapport Sicard sur la fin de vie (voir VA 287) de ce thème porteur en émotions. Contre toute attente, ce n’est pas l’euthanasie qui dans ces récentes productions domine mais plutôt la fin de vie librement décidée et administrée par soi-même avec ou sans aide du médecin. Illustration.

Loin d’être encore un objet de discussion législatif comme dans l’Hexagone, les directives de fin de vie aux États-Unis sont intégrées dans le parcours médical. Dans le film d’Alexander Payne, The descendants, interprété par George Clooney, cette thématique n’est pas au cœur du film. Mais elle permet dans le scénario de donner le temps au héros principal de découvrir la vérité sur sa femme plongée dans un coma irréversible puis sa vérité. Ce temps-là, où sa femme intubée, perfusée ne communique plus, n’est pas un « temps mort » ou perdu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte