Hépatite C : une loi d’exception

Publié le 30/10/2014

L’hépatite C est redoutable pour son impact sur la santé des 230 000 Français atteints de sa forme active, mais aussi sur la politique du médicament. Réjouissons-nous de l’arrivée des médicaments anti-viraux à action directe qui permettent de franchir un nouveau pas vers la guérison de la maladie. Ils sont préconisés pour environ la moitié des patients. Pourtant c’est aussi une « grande peur » pour notre système de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte