Il est minuit docteur…

Publié le 26/04/2014

La santé et la protection sociale sont dans le viseur des grands argentiers désemparés, à la recherche d’argent. Rien que de très normal, tant les chiffres sont gros. 2 000 milliards de dette publique, des dépenses publiques financées par trop d’impôts dont la moitié sont des dépenses sociales, des hôpitaux endettés comme jamais… On le pressentait, on le craignait et le redoutait, mais le bourreau donnait encore du temps. En vérité, de Bercy ou de Bruxelles, en analyse économique macroscopique, quand on veut des milliards, les gisements sont là.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte