Ils ont dit

Publié le 28/02/2014

Crédit photo : © D. R.

« C’est dans ce contexte de méfiance persistante que s’impose l’idée que c’est de la base que va sortir la vérité. C’est dangereux. Les critiques qui ont été adressées légitimement aux experts et aux études dans certaines affaires, qui les adresse aujourd’hui à cette revue ? »

Bernard Bégaud, professeur de pharmacologie à l’université de Bordeaux, in Libération du 24 février 2014.

Source : Décision Santé: 295