Modalités de financement

Investir, c’est facile… quand on peut

Publié le 30/10/2014
En dépit du désengagement de l’État pour cause de finances publiques contraintes, les hôpitaux n’ont aujourd’hui aucune peine à trouver d’autres fonds pour investir. À condition, bien sûr, d’être en situation de pouvoir le faire.

Les plans hôpital 2007 et 2012, par lesquels l’État avait relancé – avec succès – l’investissement, continuent de produire leurs effets. La preuve, l’endettement de l’ensemble des hôpitaux atteint aujourd’hui 28 milliards d’euros. C’est pourquoi nombre d’entre eux n’ont plus les moyens d’investir. Raisons évoquées : soit ils sont déficitaires, soit ce qu’il leur reste à payer grève encore trop leur budget pour se lancer dans de nouveaux projets.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte