La BPI accorde 6,7 millions d’euros à Crossject, spécialisé dans les médicaments auto-injectables

Publié le 12/11/2015

Injecter sans aiguille des médicaments auto-injectables dans des situations d’urgence, c’est le business model adopté par Crossject, un jeune laboratoire implanté dans le bassin dijonnais. Afin de l’aider à développer trois nouveaux médicaments, BPIFrance vient d’accorder une aide remboursable de 6,7 millions d’euros sur trois ans dans le cadre du programme d’investissements d’avenir. Ce soutien permettra le développement de Zeneo® Nalaxone indiqué dans les situations de surdosage suite à la prise de morphiniques ou d’héroïne.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.