La citation de la semaine

Publié le 25/02/2016

« Une partie du travail du lanceur d’alerte est sapée par cette grille de lecture compliquée. L’association Regards Citoyens affirme par exemple être tombée sur un praticien ayant reçu 80 000 euros de cadeaux en un an et demi lors de son travail de compilation des données. Mais il sera difficile d’aller plus loin puisque selon elle, "on n’a pas le droit de savoir son nom". »

Article intitulé « Base transparence santé. Où en est-on ? » in Les Echos du 24 février 2016.

Source : decision-sante.com