Gouvernance

La dette des hôpitaux, l’ordonnance de la Cour des comptes

Publié le 26/04/2014
Didier Migaud, président de la Cour des comptes

Didier Migaud, président de la Cour des comptes
Crédit photo : © Sénat

Est-ce un rapport ou un réquisitoire ? Alors que la rigueur s’impose désormais à tous, les magistrats de la Cour des comptes ne manient pas la nuance pour stigmatiser l’irresponsabilité des pouvoirs publics et des directeurs d’hôpitaux. Et pointent « l’emballement » de la dette des établissements de santé. Le niveau atteint serait critique. La dette, il est vrai, a triplé en dix ans pour atteindre 29,3 milliards d’euros. Ce montant pèse sur les engagements internationaux de la France. Il représente 1,4 % du PIB. Et menace à l’avenir le financement des investissements courants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte