La e-santé entre avancement et enlisement

Publié le 30/04/2013
Les ministres de la Santé qui se succèdent ont toujours un objectif commun affiché : capitaliser sur la puissance des nouvelles technologies pour optimiser la prise en charge du patient. Soit

Il est lointain, le temps de la montée en charge poussive de la carte Vitale. Reléguée au rang de l’Histoire désormais ancienne, la version papier de ce support d’identification de l’assuré a duré. Perduré même. Schéma identique pour la généralisation de la carte du professionnel de santé (CPS). L’une et l’autre ont fini pourtant par acquérir leurs lettres de noblesse, trouver leur voie. Tout en introduisant de nombreux avantages dans la chaîne de prise en charge du patient : dématérialisation des flux, traitement rapide des feuilles de soins, etc.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte